Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould

Eh toi, lecteur de Scott Fitzgerald, dandy proustien ou encore alcoolique mondain ! La musique commerciale et les boîtes plébéiennes te fatiguent et t’ennuient à l’infini ? Tu penses que l’âge d’Or de la fête à Paris est révolu ? Détrompe-toi, c’est simplement que tu ne vas pas aux bons endroits….

Lorsque la nuit tombe et que les réverbères s’allument, Paris bruisse et s’éveille. Les placards s’ouvrent alors pour laisser apparaître vestes, cravates, noeuds-papillons, lavallières et foulards. Les glaces s’illuminent de rouges à lèvres, paillettes, maquillages et autres artifices. Les parfums embaument l’air. Les escarpins sortent de leurs écrins et les glaçons tintinnabulent dans des verres trop remplis. Les portes claquent et les taxis battent le pavé. J’adore. Les oiseaux de nuit sortent de leurs nids…
Les silhouettes d’étranges créatures se reflètent alors dans les devantures. Elancées, cintrées, maquillées, parfumées, poudrées, la nuit leur appartient.

Conseils bien gardés

Pour commencer la soirée et déguster quelques cocktails, nous te conseillons l’Infinito Bar, le Yeeels, le Bar Brûlé ou encore le Buckingham Bar, un petit bar d’hôtel un peu caché, idéal pour une soirée très privée.
Ensuite, traverse les ponts pour aller danser jusqu’à l’aube au Tigre, où il n’est pas rare de croiser quelques visages connus. Autre possibilité, le Smile, où les fauteuils de velours rouge n’attendent que toi.
Si tu souhaites retrouver l’atmosphère de l’Appolonide, c’est à Pigalle, au Carmen, que tu dois aller.
Pour celles et ceux qui campent même en été, cap à l’ouest. Les puristes se rassemblent au Chalet des Iles, au milieu des élégantes.

Bien que le Palace ait définitivement fermé ses portes, Paris n’a rien perdu de son charme, ni la nuit de son éclat.
Il ne tient qu’à toi de le vérifier.

Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould