Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould

Si certaines soirées gardent un caractère imprévisible, d’autres semblent d’avance sans espoir. À force de sortir, nous avons développé un sens aigu de la fête. En quelques coups d’œil, nous sommes capables de savoir si une soirée va en valoir la chandelle. YouShould revient sur ces quelque signes qui annoncent fatalement qu’une soirée va être ratée.

1. À 21h, l’appart’ est déjà rempli

Si tous les invités répondent déjà présents au début de la soirée, difficile de penser qu’ils resteront après les derniers métros. Un vrai fêtard n’est jamais à l’heure, au contraire, c’est souvent lui qu’on attend toujours. Par contre, tu peux être sûr qu’il sera le dernier sur la piste de danse. En somme, c’est le meilleur compagnon de débauche.

2. À 23h, tout le monde est encore assis

Normalement à 23h, l’alcool devrait commencer à faire effet. Même ceux qui n’en boivent pas ont tendance à s’échauffer. Si les gens sont encore assis à l’approche de minuit c’est que clairement le courant ne passe pas. Dans ce genre de soirées, la fête commence vraiment vers 2h du matin quand la salle s’est vidée et que tout le monde peut papoter à son voisin ivrement pardon librement.

3. Le stress des voisins

Certains organisateurs sont tellement hantés par leurs voisins qu’ils finissent pas faire régner un climat anxiogène. À quoi sert de convier ses proches dans son appart’ si c’est pour leur faire comprendre qu’ils ne sont pas chez eux ? Les conséquences directes de la toute puissance du voisinage sur une soirée : les fenêtres restent fermées, la pièce devient un aquarium, pire un cendrier géant, on étouffe et on entend plus les discussions de chacun que le son qui s’échappe fébrilement de la sono.

4. Fumer dehors

Ton pote organise une soirée chez lui, au 4e étage sans ascenseur et il n’accepte aucune effluve de cigarette dans son appartement. En gros, t’es obligé de te taper l’escalier de service toute la soirée pour rentrer frigorifié après avoir fumé ta clope sans réellement en profiter. Ok, tu fumes moins et c’est pas pour déplaire à tes poumons mais si c’était une soirée non fumeurs fallait le préciser sur l’invitation. On serait pas venus !

5. Un plan de dernière minute

Ça fait 2 semaines que tu attends cette soirée avec impatience. Pour jouir pleinement de ces festivités, tu as invité ta meilleure pote, celle avec qui chaque samedi soir se transforme en véritable aventure nocturne. 2h avant le fameux événement, elle te lâche en plein vol. Mis à part celui qui organise la soirée, tu ne connais personne. Tu le sais, il sera tellement sollicité qu’il n’aura pas le temps de te prendre sous son aile. En allant à cette soirée, tu as une chance sur deux de faire un aller retour. Sois tu débarques et tu te demandes instantanément ce que tu fous ici, sois tu te désinhibes un bon coup et tu te mets à parler à tous les gens qui t’entourent.

6. Tu lis un article psycho

Tu te fais tellement chier que forcément tu appelles ton smartphone à la rescousse. En faisant défiler ta page d’accueil, tu tombes sur un article qui attire ton attention : « Dix conseils pour profiter de la vie ». Conseil numéro 1 : nourrir sa vie sociale. Ça tombe bien, t’es tout(e) seul(e) sur une chaise et tu parles à personne.

7. Tomber sur un gros lourd

À priori si ton pote qui organise la soirée est cool, son entourage devrait l’être aussi. Logique, non ? C’est ce que tu pensais avant de tomber sur un gros lourd. Le genre de mec oppressant, maladroit qui en te draguant te laisse sois sous-entendre que c’est un queutard de première, soit, au contraire, qu’il ne sait pas du tout s’y prendre avec les filles. Il peut aussi être un gros queutard et tocard à la fois hein. Là tu te demandes ce qu’il fait ici. Et tu finis par te dire que, si ça se trouve, ton pote cache bien son jeu.

8. Trois de tes ex dans la même soirée

Si tu es fier(e) de tes nombreuses conquêtes, il n’est jamais agréable de tomber sur plusieurs d’entre elles au même endroit/moment. Quand tu tombes sur plusieurs ex dans la même soirée, c’est comme si la folie de tes grandeurs te revenait en pleine face… D’un coup, tous les projecteurs se braquent sur toi et la foule en délire dénonce tes pires péchés en te jetant des tomates… Non ça, c’est dans ta tête. En vrai, tout le monde s’en fout !

9. Pas d’alcool fort

Quand tu débarques à une soirée et que tu ne vois que du vin et de la bière entassé sur le comptoir de la cuisine, tu te poses des questions. Certes, on peut se la coller avec un bon nectar (si tant est qu’il soit bon), m’enfin sans alcool fort la fête est moins folle, non ? Avec seulement du vin et de la blonde pour étancher sa soif, on peut très vite penser que tout le monde sera rentré pour les derniers métros (grand max).

10. Soirée techno (ne pas lire si t’aimes la techno)

Quand t’aimes pas la techno, difficile de passer un bon moment. Non seulement, c’est le genre de musique qui peut finir par détériorer ton système auditif, mais en plus ça peut très vite devenir lassant voire déprimant. Avec son rythme lancinant et ses quelques variations harmoniques, la techno te donne souvent l’impression qu’un set entier pourrait se résumer en un seul et même morceau. Et puis, entre nous, c’est pas le style musical qui respire le plus la joie de vivre. Compliqué de virevolter au bras de son partenaire sur du Len Faki. C’est plutôt en mode Walking Dead sur le dancefloor.

Si grâce à toi, on peut éviter de passer une soirée pourrie, n’hésite pas à nous faire signe !

Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould