Petit tour de France des alcools régionaux !

Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould

À chaque région son alcool emblématique ! Si certains d’entre eux comme Le Champagne ont réussi à rayonner hors de leur région de naissance, en France et parfois dans le monde entier, d’autres comme le Lillet restent méconnus des français eux-mêmes.

Difficile d’en trouver à tous les comptoirs. Si les cocktails élaborés refont la part belle aux alcools typiquement français, on les voit encore comme des ingrédients marginaux et élitistes. Lâche ta vodka et ton rhum, on t’embarque dans un petit tour de L’Hexagone des alcools régionaux ! Du Calvados au Champagne en passant par le Lillet, YouShould te dit tout du patrimoine alcoolique français !

Le Cidre – Bretagne

Cette boisson est obtenue à partir de la fermentation de jus de pomme. Pas n’importe quelles pommes mais des pommes à cidre ( petites et riches en tanins). Si elle est en majorité consommée par les Bretons, sache que ce n’est pas une spécialité bretonne ! Depuis l’Antiquité, on consomme du cidre au Pays-Basque. Au Moyen Âge, les marins de la côte basque le firent découvrir aux marins bretons et normands.

Acquitaine, Midi-Pyrénées – Armagnac

L’Armagnac est une eau-de-vie de vin produite dans les départements français du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne. On le fabrique en distillant des vins blancs sec dont le processus de fermentation est naturel. On le consomme depuis le Moyen-Âge. L’Armagnac qui peut être vieux de plusieurs décennies a été séparé en deux catégories : l’Armagnac pour les assemblages de moins de 5 ans et le vieil Armagnac pour le reste. Dans le Midi-Pyrénées et en Acquitaine, ce digestif dont le degré d’alcool varie entre 50 et 60° se boit avant pendant et après les repas.

Basse-Normandie – Le Calvados

Le Calvados est une eau-de-vie qu’on obtient en distillant du cidre ou du poiré. Il est distillé à partir de plus de 200 variétés de pommes à cidre. En Normandie, la tradition du trou normand veut qu’on boive un verre de calvados cul-sec pendant un repas soit après les entrées soit entre deux plats de résistance. 75% de la production de cet alcool se fait dans le département du Calvados. Son degré d’alcool ne dépasse par les 40°.

Auvergne, Limousin – La liqueur de Gentiane

La liqueur de Gentiane est produite à partir des racines et des rhizomes fermentés de la gentiane jaune notamment dans le Massif Central et en Franche-Comté. Quinze kilos de ces composantes de la gentiane permettent de fabriquer un litre d’alcool. Son goût très amer ne met pas tout le monde d’accord.

Si vous demandez une liqueur de gentiane au comptoir d’un bar dans le Cantal, on vous répondra : vous souhaitez une Chantelune, une Couderc gentiane, une gentiane Aimé Lebon ou encore la Fourche du Diable ? Quoiqu’il en soit la boisson à base de gentiane la plus populaire reste la Suze. Longtemps considérée comme vieux jeu, elle redevient tendance dans les bars à cocktails. Cette marque commerciale suisse date du XIXe siècle. On la doit à Fernand Moureaux qui l’invente en 1889. En 1965 : sa distillerie est rachetée par le groupe Pernod-Ricard.

 

Champagne-Ardennes – Champagne

C’est LA boisson des grandes occasions. Le Champagne doit son nom à La Champagne, une région du nord-est de la France. Il est mis en bouteille pour la première fois au XVIIe siècle. C’est le moine cellérier de l’abbaye bénédictine d’Hautvillers, Dom Pérignon, qui a rendu cette entreprise possible en réussissant à contrôler la prise de mousse lors de la deuxième fermentation. Il inventa des bouteilles plus résistantes et des bouchons en liège. Le Champagne est élaboré surtout à partir des ces trois cépages : le pinot noir N, le pinot meunier N et le chardonnay B. Ce qui fait la spécificité de cette appellation ce sont à la fois les cépages, la délimitation géographique et l’élaboration de la boisson.

Poitou-Charentes – Pineau

Le pineau des Charentes est un vin de liqueur qu’on obtient en mélangeant du moût de raisin et du cognac. C’est une AOC dont la zone de production s’étend sur 1 500 hectares. Si on en boit surtout en France, il connaît un certain succès chez nos voisins les Belges mais aussi bien plus loin au Canada. Selon la légende, le pineau des Charentes serait la conséquence d’un accident hasardeux. Un vigneron charentais aurait renversé par mégarde du moût de raisin dans une barrique de cognac. Quelques années plus tard, en 1589, quand celle-ci fut rouverte, il découvrit le pineau des Charentes. En tous les cas, sa commercialisation ne date que de 1921 !

Pineau des Charentes

Acquitaine – Le Lillet

Cet apéritif est produit à partir de 85% de vins à Podensac, près de Bordeaux. On y retrouve également 15% de liqueurs de fruits et du quinquina. Si on le consomme en cocktails aux États-Unis où il connaît un gros succès depuis des décennies, il est beaucoup moins en vogue dans l’Hexagone. Il s’introduit outre-Atlantique en 1946 grâce au négociant new-yorkais Michel Dreyfus. Sa consommation entre dans les habitudes des Américains au point que même Hannibal Lecter boit du Lille dans le roman Le Silence des agneaux (1988). Cette boisson se décline à l’instar du vin en rouge, rosé et blanc. Lillet Blanc voit le jour en premier en 1887.

Lillet blanc

Source : Wikipédia

Réservez ou privatisez gratuitement un bar avec YouShould

Partager
Article précédentLes soirées du 7 au 10 novembre !
Prochain articleQuand les bars font leur cinéma !
Ça fait un moment qu'Eléonore s'est spécialisée dans la vie parisienne. Après avoir été rédactrice en chef du Bonbon Paris Centre, la voilà aux manettes du blog de YouShould. Elle est là pour tout te dire des meilleures adresses de Paris et te tenir au courant de son actualité. Pour ce faire, elle n'hésite pas à faire appel à l'humour ! Bonne lecture chers YouShoulders !